Arts plastiques

Arts plastiques

PUBLIÉ LE 2, mai, 2016

0161 Margarita Ovalle (3)Par Marie-Gabrielle Tramond, médiatrice de l’exposition.

La carte blanche de Stéphane Thidet semble bien faire l’unanimité. Solitaire se mêle à merveille aux murs épurés de l’ancienne sacristie des Bernardins. Les nervures du bois font échos à la dentelle de la pierre. La minéralité du trio eau, bois et pierre place le spectateur hors du temps, de l’espace mais ...

Arts plastiques

PUBLIÉ LE 7, avril, 2016

solitaire-1-(c)-alexander-murphy

par Jérôme Alexandre, directeur du séminaire La Parole de l’Art

À quoi font aussitôt penser l’association de l’eau et du mouvement, celle du naufrage et de la noirceur, celle de la solitude et de la mort ? À cette révolution sans précédent dans l’histoire de la culture occidentale, où l’on s’entend à reconnaître l’émergence du moderne : le romantisme. Ajoutons ...

Arts plastiques

PUBLIÉ LE 23, février, 2016

visuel-carton

Le Collège des Bernardins donne carte blanche à Stéphane Thidet pour occuper l’ancienne Sacristie, d’avril à juillet 2016. Après Lyes Hammadouche et Pauline Bastard, l’artiste français sera le troisième invité du programme de résidence initié par le commissaire Gaël Charbau.

Incité à réagir à cet espace chargé d’histoire, Stéphane Thidet propose de métamorphoser la sacristie en inventant un dispositif qui en changera totalement ...

After Co - Arts plastiques - Arts Vivants - Musique

PUBLIÉ LE 2, février, 2016

Edito janvier – juillet 2016

Hervé de Vaublanc, directeur de la programmation

Au commencement….
L’arrivée d’une nouvelle année porte en soi espoir et lumière. C’est un moment qui appelle au renouveau, sentiment précieux qui apparait comme une victoire sur la souffrance au regard des tristes événements qui ont marqué l’année passée. Malgré la dynamique naturelle générée par cet éternel commencement, les maux terribles qui accablent notre maison commune et notre monde ne peuvent être oubliés. La réflexion, le dialogue et le débat n’ont jamais été aussi nécessaires et nous continuerons inlassablement à ...

Arts plastiques

PUBLIÉ LE 3, décembre, 2015

« Je est Alex »

Par Horya Makhlouf

« Nous connaissons-nous jamais nous-mêmes ?  » Voilà la question que pose une dame venue participer, comme Alex, au cours de love coaching présenté dans l’exposition de Pauline Bastard. « Bah oui » répond une autre, haussant les épaules autant que les sourcils, comme étonnée par la banalité – si ce n’est la naïveté – de la question. À ceux qui auraient répondu pareil, ni  Alex, ni Pauline Bastard, ni même peut-être le Collège des Bernardins ne peut rien apporter. Aux autres, est ...